Certains pourront dire : "Trop facile qu'elle ait apprécié le 6h-9h, c'est sa mère".

Détrompez-vous. Même si je suis LA première fan d'Alban, je suis aussi celle qui a le plus d'exigence et d'esprit critique. Et pour parler comme les toulousains, je dirais : "Eh bé petit ! tu t'en ais pas trop mal sorti". Sachez aussi qu'aujourd'hui, je n'ai pas seulement écouté le 6h-9h mais l'ensemble des animateurs et journalistes de la radio pour me faire ma propre opinion.

Le sentiment qui domine est le plaisir authentique de chaque intervenant à être enfin à l'antenne.

Ce que j'aime d'une radio et qui fait en général que je lui reste attachée, c'est sa volonté de :

  • d'être au plus près de mes préoccupations quotidiennes,
  • de m'apporter informations et détente et
  • de cibler mes centres d'intérêts.

Pari gagné, me semble-t-il, pour cette première journée à hauts risques et Bravo aux professionnels de cette radio qui ont su partager leur dynamisme et leur complicité chaleureuse avec les auditeurs.