Ah, je vois bien que vous êtes toutes tombées sous le charme de mes scrappeuses. Merci pour vos doux commentaires. Je suis très heureuse de partager avec vous des sujets qui vous plaisent. Mais là, c'était gagné d'avance.

A Martine qui me demandait comment je trouvais l'inspiration pour faire mes propres créations, je lui répondrais que la réponse est là, dans la découverte de tous ces blogs. C'est un plaisir pour moi de les mettre à l'honneur. Si quelque chose me plaît, je pars d'une idée puis je m'assure auprès de la créatrice qu'elle est bien d'accord pour que j'exploite certaines de ces photos. Ensuite, ma création est en fonction de ce je ressens à la lecture de son blog et de l'émotion que véhicule sa création. Quand j'ai choisi mon sujet, je fais une sélection de pages et pour ce cas précis, en route chez la mercière pour trouver les boutons adéquates à mes papiers. D'ailleurs, comme Shabanou m'avait donné son aval il y a un moment, voilà ce que j'ai fait avec quelques images qui datent de 2009.

 Bon d'accord, en ce moment je suis plutôt dans le rose et vert mais...

Shabanou2

la prochaine fois, je passe au bleu, ça changera un peu.

Shabanou3

 Comme vous êtes forcément allées voir son blog, pas évidemment, vous en conviendrez de se lancer dans cette aventure.

Shabanou4

Il fallait de l'audace mais après beaucoup d'hésitation j'ai pris mon envol.

Shabanou5

Mais avec les enfants, les chats et châtons qui sont tellement craquants, c'est un plaisir de les scrapper.

Shabanou6

Et quand je vois une photo comme celle là, je fonds littéralement.

Shabanou7

 Ah ! cette barrière je peux dire qu'elle m'a donné du fil à retordre. Au fait, savez-vous d'où vient cette expression ?

Dans le domaine du tissage, on tordait autrefois plusieurs fils entre eux pour en obtenir de plus solides. Cependant, cette opération n'était pas simple dans la mesure où les fils n'étaient pas toujours de même largeur. Il fallait donc beaucoup d'expérience et de minutie pour pouvoir obtenir un fil retors de la meilleure qualité qui soit. Cette étape causant beaucoup de peine, on a utilisé l'expression "donner du fil à retordre" pour signifier que quelque chose ou quelqu'un créait beaucoup d'embarras.

Bon voilà, j'arrête de faire ma maîtresse d'école. J'espère seulement que Shabanou sera contente du résultat.

Shabanou